Zum Hauptinhalt springen

Chauffages à distance

Les réseaux de chauffages à distance (CAD) constituent une alternative aux chauffages individuels au mazout ou au gaz, qui contribuent considérablement au déréglement climatique. Pour les propriétaires, les avantages sont nombreux:

  • gain de place: la citerne à mazout, la chaudière, la cheminée sont remplacés par un simple échangeur de chaleur.
  • économies financières: la maintenance est confiée à l'exploitant du CAD. Il n'est plus nécessaire de faire venir le ramoneur ou le contrôleur des installations de chauffage.

Sources d'énergie des CAD

Les CAD sont souvent alimentés par des chaudières à bois de différentes puissances afin de moduler la production en fonction des besoins. Ceci permet de valoriser les sous-produits et restes de l'exploitation du bois (branches, arbres attaqués par le bostryche ou cassés par les tempêtes, etc.) tout en créant de la valeur locale. Saviez-vous que la surface boisée dans le Jura bernois est de 0,5 ha par habitant alors que la moyenne suisse est de 0,16 ?

Toutefois, d'autres sources renouvelables peuvent être utilisées en complément du bois, afin d'économiser la ressource en bois-énergie sur le long terme et de valoriser toutes les sources d'énergie disponibles localement:

  • solaire thermique: en été, la chaleur solaire peut couvrir les besoins du CAD, ce qui permet de planifier la maintenance des installations à cette période. L'étude SolCAD évalue le potentiel du solaire thermique pour les CAD.
  • biogaz: la méthanisation de résidus agricoles ou autres (STEP, co-substrats) permet de produire du biogaz qui est en général brûlé sur place pour produire de l'électricité. L'utilisation de la chaleur résiduelle dans un CAD est tout à fait pertinente.
  • géothermie: si le potentiel de géothermie est a priori faible dans le Jura bernois en raison de la nature du sol, des études plus approfondies peuvent mettre le doigt sur un potentiel insoupconné qu'il serait dommage de ne pas utiliser.
  • rejets de chaleur: certaines industries ou processus génèrent de la chaleur qu'il est possible de valoriser. Les calories contenues dans les eaux usées, par exemple, peuvent être extraites à l'aide de pompes à chaleur pour alimenter un CAD.

Guide pour les projets de centrale de chauffage au bois

L'OACOT a publié un guide qui porte sur la planification et la réalisation de grandes installations pour des projets de centrale de chauffage au bois d’une puissance calorifique d’au moins 70 kW environ. Il est disponible sur le site de l'OACOT.

Réseaux de chauffage à distance dans le Jura bernois

Dans le Jura bernois, de nombreuses communes ont déjà créé un CAD, et d'autres sont en phase de planification ou de réalisation:

  • Belprahon (réflexion en cours)
  • Corgémont (existant, construction d'un deuxième réseau avec projet NPR)
  • Cormoret (réflexion en cours)
  • Cortébert (étude de faisabilité)
  • Court (projet en cours)
  • Courtelary (existant)
  • La Ferrière (planification en cours)
  • La Neuveville (projet abandonné en 2021)
  • Moutier (projet aux Laives)
  • Orvin (étude de faisabilité)
  • Péry-La Heutte (Péry: 2021 ; La Heutte: 2024)
  • Petit-Val (réalisation en cours à Sornetan)
  • Plateau de Diesse (en phase d'achèvement à Prêles)
  • Reconvilier (RU-Calor S.A.): 65 raccordements, 8 GWh/an (données 2023), ru-calorsa@bluewin.ch - 032 481 52 15
  • Renan (existant depuis 2019)
  • Saicourt (mis en service en 2023)
  • Saint-Imier (CAD basse enthalpie à partie d'eau potable à l'hôpital + 2 projets de CAD basse enthalpie et CAD bois)
  • Sonceboz (à l'étude)
  • Sonvilier (projet en cours)
  • Sorvilier (existant)
  • Tavannes (existant)
  • Tramelan (mise en service prévue en 2025)
  • Valbirse (existant à Malleray)
  • Villeret (existant)

Merci de nous signaler d'éventuels changements ou mises à jour dans cette liste (informations de contact ci-dessous).